• Lettre Préfet

     

    Gaëlle CARLOT                                                              Isabelle VAIANA

    Présidente de l’Association des Parents                            Association des Parents d’Elèves

    d'Elèves de Rians (APEG)                                                « La Cour des Grands » Rians et Vinon sur Verdon

    06.18.51.31.37 - aperians@orange.fr                                                

                                                                                            Manuel LOZANO

                                                                                            Président de l’antenne FCPE

                                                                                            de Vinon sur Verdon

    Claire MAS

    Présidente de l’Association des Parents                            Caroline LECLERC

    d'Elèves de Ginasservis (APEG)                                       Présidente de l’Association des

                                                                                            Parents d’Elèves de Saint Julien le

                                                                                            Montagnier

     

                                                                                                      

                                                                                                     RIANS, Le 10 février 2012

     

                                                                                                     A Monsieur le Préfet

     

                Monsieur,

     

    Nos associations œuvrent pour le respect des droits de tous les enfants scolarisés pour lesquels nous souhaitons une éducation de qualité optimale. Nous venons d'apprendre, suite au CTSD du 15 février dernier, que deux postes d'enseignants spécialisés (maître E et maître G) du Réseau d'Aides Spécialisés à l'Elève en Difficulté sont proposés à la fermeture sur la circonscription de Saint Maximin. A l'heure actuelle, 7 maîtres E et 2 maître G sont rattachés à cette circonscription. A la rentrée 2012, l'Inspecteur d'Académie propose de fonctionner avec 6 maîtres E et un maître G. Ces fermetures de postes d’enseignants spécialisés pénaliseront toute la circonscription et notamment les écoles du Haut Var situées dans les communes de Rians, Ginasservis, Saint Julien le Montagnier et Vinon sur Verdon. Il est important de noter qu'un nombre important d'élèves est pris en charge par ces enseignants spécialisés. En effet, sur les quatre communes, les deux maîtres E chargés des aides à dominante pédagogique (difficultés d’apprentissage) interviennent auprès de 180 élèves avec une forte proportion en élémentaire. Le maîtres G chargé des aides à dominante rééducative (difficultés d’adaptation à l’école) intervient auprès de 70 élèves principalement en maternelle.

    La suppression d'un poste de maître E sur la circonscription engendrera une augmentation du secteur géographique d'intervention pour les maîtres E restant qui devront alors intervenir auprès d'un nombre d'élèves en difficulté plus important. Ceci se traduira par une prise en charge inefficace.

    La suppression d'un poste de maître G sur la circonscription engendrera une absence quasi totale de prise en charge des élèves de maternelle alors que ces trois premières années d'école sont primordiales pour la  suite de la scolarité.

    Cette sanction, par le bouleversement considérable de l’organisation des écoles qu’elle représentera, aura pour conséquence immédiate la dégradation des conditions quotidiennes d’apprentissage pour nos enfants. Nous ne comprenons pas cette proposition qui va à l'encontre des textes officiels du Ministère de l'Education Nationale (circulaire n°2009-088 du 17-7-2009) qui stipulent que :

    -      « L'objectif de l'école est d'amener tous les élèves à la maîtrise des connaissances et des compétences inscrites dans les programmes en référence au socle commun. C'est pourquoi, dès qu'un élève rencontre une difficulté dans ses apprentissages, les aides nécessaires doivent lui être apportées dans le cadre du service public de l'éducation. »

    -      « Les enseignants spécialisés peuvent intervenir directement dans la classe, regrouper des élèves pour des durées adaptées à leurs besoins, ou leur apporter une aide individuelle. Dans cette hypothèse, les maîtres veillent à ce que les élèves concernés ne soient pas privés des enseignements qui leur sont nécessaires. Ils veillent également à ce que la fréquence et la durée des regroupements soit suffisante pour être efficace

    -      « Le secteur d'intervention des personnels est déterminé de telle façon qu'il garantisse une véritable efficacité pédagogique, en évitant une dispersion préjudiciable. »

    Nous ne pouvons tolérer les suppressions de ces deux postes qui ne feraient qu’aggraver les inégalités scolaires, s’ajoutant aux inégalités sociales et territoriales et auraient des conséquences tragiques pour les élèves les plus fragilisés. Nous ne pouvons tolérer l’abandon des aides spécialisées qui pénaliserait de nombreux élèves en difficulté, les familles de ces élèves, et laisserait les enseignants seuls dans leurs classes pour accueillir et scolariser les élèves en grande difficulté ou porteurs de handicaps. Si ces suppressions sont décidées :

    -          Qui apportera son expertise au sein des équipes enseignantes des écoles ?

    -          Qui analysera les compétences et les difficultés de ces élèves ?

    -          Qui définira les aides nécessaires ?

    -          Qui prendra en charge les élèves en difficultés ?

    -          Qui repérera les élèves en situation de handicap ?

    -          Qui réalisera les projets personnalisés de scolarisation ?

    -          Qui orientera les élèves en difficulté vers les structures extérieures (CMP, CMPP …) ? 

    Nous ne pouvons accepter la suppression de ces postes du réseau d'aide à l'élève en difficulté sur notre secteur situé en zone rurale éloignée des structures extérieures saturées et qui compte un grand nombre de familles en difficulté. 

    Nous espérons que notre dossier retiendra votre attention et vous demandons de défendre notre RASED à la CDEN du 22 février 2012. Veuillez agréer, Monsieur le Préfet l'expression de nos respectueuses salutations.

                         
    Gaëlle CARLOT               Isabelle VAIANA                Caroline LECLERC

                                                                               

                         Claire MAS                                                               Manuel LOZANO

     

     

     

     

                                    

     

    http://data0.eklablog.com/aper/mod_articles17654596_50043aeacf13f.doc http://data0.eklablog.com/aper/mod_articles17654596_50043afb9ef51.doc