• Lettre Inspecteur d'Académie

    Gaëlle CARLOT                                                                              Isabelle VAIANA

    Présidente de l’Association des Parents                                             Association de parents d’élèves

    d'Elèves de Rians (APER)                                                                « La Cour des Grands »

    06.18.51.31.37 - aperians@orange.fr                                                

                 

    Claire MAS

    Présidente de l’Association des Parents                                

    d'Elèves de Ginasservis (APEG)                                                                    

     

    Copie : à Mr Bouchet, Inspecteur de Circonscription de Saint Maximin

     

                                                                                                       RIANS, Le 10 février 2012

     

    A Monsieur l'Inspecteur d'Académie du Var

     

                Monsieur l'Inspecteur,

     

    Nos associations œuvrent pour le respect des droits de tous les enfants scolarisés pour lesquels nous souhaitons une éducation de qualité optimale. Nous venons d’apprendre non seulement la fermeture d’une classe dans l'école élémentaire Léopold Carpe de Rians, mais également la fermeture des deux postes du RASED (maître G et maître E) rattachés à cette école. Ces fermetures de postes d’enseignants spécialisés pénaliseront également les écoles de Vinon sur Verdon, Ginasservis et Saint Julien le Montagnier.  Nous ne comprenons pas cette décision et nous souhaitons vous témoigner par la présente et par les pétitions jointes à ce courrier notre total désaccord.

    Cette sanction, par le bouleversement considérable de l’organisation des écoles qu’elle représentera, aura pour conséquence immédiate la dégradation des conditions quotidiennes d’apprentissage pour nos enfants et de travail des enseignants. 

    Vous n’êtes pas sans savoir que le réseau prend en charge actuellement un nombre très important d’élèves : un quart des effectifs sur ces écoles du haut Var. Nous ne pouvons tolérer les suppressions de ces deux postes venant s'ajouter à une fermeture de classe. Celles-ci ne feraient qu’aggraver les inégalités scolaires, s’ajoutant aux inégalités sociales et territoriales et auraient des conséquences tragiques pour les élèves les plus fragilisés. Nous ne pouvons tolérer l’abandon des aides spécialisées qui pénaliserait de nombreux élèves en difficulté, les familles de ces élèves, et laisserait les enseignants seuls dans leurs classes pour accueillir et scolariser les élèves en grande difficulté ou porteurs de handicaps.

    Si vous maintenez ces suppressions, quelle solution proposerez-vous aux parents qui n’auront plus de prise en charge pour leur enfant en difficulté ? Qui assurera les missions de prévention et de remédiation dans les équipes pédagogiques ? Qui jouera le rôle de personne ressource dans les écoles ? Qui orientera les élèves en difficulté vers les structures extérieures (CMP, CMPP …) ? 

    Nous ne pouvons accepter la suppression des postes du réseau d'aide à l'élève en difficulté sur nos écoles situées en zone rurale éloignée des structures extérieures et qui compte un grand nombre de familles en difficulté. 

     Nous vous demandons de revenir sur votre décision et de maintenir ces deux postes d'enseignants spécialisés sur les écoles du haut Var. Veuillez agréer, Monsieur l’Inspecteur, l'expression de nos respectueuses salutations.

      Gaëlle CARLOT                         Isabelle VAIANA                      Claire MAS